Le Jardin Botanique „Anastasie Fătu” de Iaşi

Le Jardin Botanique „Anastasie Fătu” de Iaşi 2016-10-12T15:26:24+00:00

Contact

Courriel: gbot.is@uaic.ro
Téléphone: +40 232 201373
Fax: +40 232 201385
Str. Dumbrava Roşie, 7-9
Cod 700487, Iaşi
Website: http://botanica.uaic.ro

Directeur: Prof. Cătălin TĂNASE
Courriel: tanase@uaic.ro

Présentation

En 1856, le jardin botanique a été créé, étant nommé d’après le nom de son fondateur, Anastasie Fătu, médecin et naturaliste. C’est le première jardin botanique universitaire roumaine et, dans le même temps, le plus grand du pays, ayant un grand nombre d’espèces végétales uniques et qui présentent des mesures spéciales de conservation.

En 1963, le jardin a été rétabli sur la Colline du Copou. Son aménagement a été poursuivi et développé de façon permanente. L’emplacement actuel occupe une superficie de 89,55 hectares et est organisé en 10 secteurs : le secteur Systématique, le secteur Phytogéographique, le secteur des Serres, le secteur de la Flore et végétation de la Roumanie, le secteur de la Sylvosteppe du Moldavie, le secteur Biologique, le secteur des Plantes Utiles, le Dendrarium, le secteur Ornemental et Rosarium.

Actuellement, le jardin réunit une collection qui compte 8368 taxons végétaux, qui proviennent de différentes régions biogéographiques et qui on été cultivées en conditions protégées, mais aussi en plein air.

L’environnement naturel du jardin offre des excellentes conditions pour la conservation du fonds génétique des plantes indigènes et exotiques, pour l’education, pour la recherche et loisirs.

Le caractère unique du Jardin Botanique de Iasi est conféré par la valeur patrimoniale remarquable des ses collections. Il y a aussi un secteur dedié aux personnes qui présentent une déficience visuelle : des plantes riches en huiles essentielles sont prevus avec des explications en braille.

Chaque année, entre février et août, sont présentées des collections d’azalées, camélias, orchidées, croton, cactus, bonsaï, tulipes, iris, narcisses, roses et des dahlias.  À partir de 1976, entre septembre et novembre, il y a une exposition nomée « Fleurs d’Automne » quand sont exposés des chrysanthèmes, fruits, graines, pousses, les betteraves, les poivrons et les citrouilles décoratives. Cette exposition attire chaque année plus de 200.000 visiteurs roumains et étrangers.

Le jardin botanique coopère avec plus de 600 institutions dans le pays et à l’étranger. Depuis 2000, le jardin est membre fondateur de l’Association des jardins botaniques de Roumanie, membre du Réseau d’échange des végétaux (IPEN) (2009) et membre des jardins botaniques Groupe Coimbra des universités (2011).

Dans le secteur Systématique (4.5 ha) est présenté la classification phylogénétique du règne végétal. Ici, a été construit un basin pour les plantes aquatiques, quelques galets et cailloux, une tourbière, un auditorium. Jusqu’au présent, dans ce secteur ont été plantés plus de 700 taxons.

Le Complexe des Serres (2500 taxons) est un secteur dédiée à la culture des plantes tropicales, subtropicales et méditerranéennes. Ce secteur a 20 bâtiments avec d’une superficie totale de 4604,16 m2.

Le secteur Flore et végétation de la Roumaine (22 ha) a 700 groupes de taxons, qui proviennent des provinces historique de notre pays. Dans le même temps, en tenant compte des caractéristiques du sol, des phytocénoses ont été crée d’après l’altitude et des étages de végétation.

Le secteur Sylvosteppe de Moldavie (14 hectares) a 350 taxons qui sont préservés in situ et ex situ. Les principaux types d’écosystèmes steppiques de Moldavie sont ainsi représentés.

Le secteur Plantes Utiles (1,1 ha) a 558 taxons. Ici on trouve des plantes spontanés ou cultivés et qui ont été introduits dans l’alimentation ou en médicine.

Le secteur Biologique (5,27 ha) a 1212 taxons qui reflètent certains aspects de l’organisation et de l’évolution, des aspects qui concernent l’adaptation des plantes à l’environnement et aussi des aspects liés à l’influence humaine dans le processus d’amélioration.

Le secteur Dendrarium (18,5 ha) a 158 taxons. Ici des espèces indigènes et les plantes ligneuses exotiques sont regroupés en terme de paysage, mais aussi en tenant compte de leur écologie et de l’aspect systématique.

Le secteur Ornemental (4 ha) a 920 taxons. Des espèces et des variétés de plantes ornementales ou dérivés de la flore spontanée se trouvent ici. Dans ce secteur a été organisé aussi un sous-secteur pour les personnes qui présentent une déficience visuelle.

Dans le secteur Rosarium (1,7 ha) il y a 750 espèces, variétés et hybrides de roses distribués dans des groupes horticoles après habitus, la taille de la plante et la couleur des fleurs. Au périphérie, on trouve des espèces sauvages distribués d’après l’origine biogéographique.

Le secteur Phytogéographique (12,41 ha) a 520 taxons. Ce sont des plantes qui sont regroupées selon les continents et des zones biogéographiques.

Depuis 2008, dans le Jardin botanique il y a un Laboratoire pour micropropagation et préservation du germoplasme. Ce labortatoire est dedié à la biotechnologie moderne pour la conservation des espèces horticoles ou des végétales espèces qui ont une valeur écologique spéciale ou qui sont protégées. Le laboratoire a une infrastructure adéquate qui permet d’obtenir in vitro des lignes cellulaires et des tissus des espèces végétales. La micropropagation des plantes et leur conservation grâce à des techniques non conventionnelles est possible dans ce laboratoire. Les activités menées ici comprennent à la fois la culture des plantes, de tissus et de l’isolement, la culture et la conservation des espèces fongiques ou d’essais mycélium fongique pour une utilisation potentielle dans le bio-contrôle des divers catégories des phytopathogènes.

Le jardin botanique a aussi un herbarium  (avec plus de 46 946 parts), une bibliothèque (16.140 livres, 5.444 revues et volumes périodiques) et un musée avec des échantillons de fruits, de graines et des échantillons provenant de divers bois indigènes et exotiques.

Parmi les publications du Jardin Botanique, Le Journal de Développement des Plantes est publié dans le système d’accès ouvert avec un volume par an, en ligne et en format d’impression. La revue est dans des bases de données internationales et d’autres sources d’indexation électronique: EBSCO, CSA ProQuest, CABI, DOAJ, Index Copernicus International, Annuaire International Périodiques Ulrich, DRJI, Smithsonian Institution Bibliothèques, Georgetown Bibliothèque, Ouvrir J-Gate, HELKA – Le catalogue des bibliothèques de l’Université d’Helsinki, JournalSeek Genamics, BASE – Bielefeld Academic Search Engine, Base de données des revues académiques, EVISA etc.

Programme

Tous les jours de 9h00 à 16h00 (1,11 à 28,02), de 9h00 à 17h00 (de 1,03 -10,09) de 9h00 à 18h00 (1,10 à 31,10), 9 00 – 19,00 (11,04 à 15,05 1,09 à 1,10) et de 9,00 à 20,00 (1,05 à 31,08). Les lundis et mercredis les serres sont fermées.

Effectif

74 employés au Jardin Botanique et 7 employés dans le secteur d’Espaces verts de l’Université.

  • Dr. biologiste Camelia IFRIM, secrétaire scientifique, le coordinateur du Complexe des Serres et du Laboratoire de micropropagation et la conservation du matériel génétique – camicris@yahoo.com;
  • Dr. biologiste Adrian OPREA, le coordinateur du Secteur Systématique, du Herbier et du catalogue de semences pour les échanges – aoprea@uaic.ro;
  • Dr. biologiste Constantin MARDARI, le coordinateur du Secteur Flore et végétation de la Roumanie et du Secteur Sylvosteppe de Moldavie – mardariconstantin@yahoo.com;
  • Biologiste Cristiana PETRE, le coordinateur du Secteur des Plantes Utiles, et de la collection de poivrons décoratifs – criss_petre@yahoo.com;
  • Dr. biologiste Lidia ADUMITRESEI, le coordinateur de la Secteur Biologique et de la collection de chou décoratif – lidia.adumitresei@yahoo.com;
  • Dr. biologiste Ciprian BÎRSAN, le coordinateur du Secteur Dendrarium – ciprian.birsan@uaic.ro;
  • Dr. CSIII Balaes Tiberius, chercheur dans le Laboratoire de micropropagation et de matériel génétique de conservation – tiberius_balaes@yahoo.com;
  • Dr. biologiste Ana COJOCARIU le coordinateur du Secteur Ornemental (chrysanthèmes et plantes ornementales collections d’abris) et rédacteur en chef du Journal de développement des plantes – ana.cojocariu@uaic.ro;
  • Ingénieur Mihaela Popa, le coordinateur du Secteur Ornemental (collections de plantes ornementales en plein air, des formes topiaires et paragraphe aveugle) – popa_gbi@yahoo.com;
  • Ingénieur Mihaela MIHALACHE, le coordinateur du Secteur Rosarium et de la collection de citrouilles décoratives – mihaela_mihalache10@yahoo.ro;
  • Ingénieur Iuliana GAŢU, d’étranglement, le coordinateur du Secteur Phytogéographique – iuliana.gatu@yahoo.com;
  • Ingénieur Monica MURARIU – système d’information de laboratoire, des événements et de l’image institutionnelle – monica.murariu@uaic.ro;
  • Ingénieur Viorel HANGANU, coordonnateur du Secteur des espaces verts – hanganuviorel60@yahoo.com;
  • économiste Eugene CIOBANU – coordonnateur du Secteur Administratif – stefanciobanu30yahoo.com;
  • économiste Carmen SCHIN – secrétaire et bibliothécaire – carmeni_2005@yahoo.com;
  • Administrateur financier Petru CIOBANU – administrateur – iobanupetru59@yahoo.com;
  • Administrateur financier Oltina SCURTU – technicien au Laboratoire de micropropagation et de conservation du matériel génétique – oltinas@yahoo.com;
  • Administrateur financier Valerica SUSAN – technicien du Complex de Serres – valerica70@yahoo.com.

 

Voir les images du Jardin Botanique „Anastasie Fătu »